CYCLE : « 1ère EXPÉRIENCE DE COMMERÇANT : ET SI C’ÉTAIT À REFAIRE ? »

 

Mardi 6 Mars 2018 s’est clôturé un premier cycle de réflexion portant sur l’anticipation de la faillite. Organisé conjointement par le projet Resilient Retail for Brussels (ReReb) et le programme ReStart de BECI, l’objectif de ce cycle était d’imaginer et construire une ébauche (un prototype) de solutions concrètes permettant à tout entrepreneur d’anticiper une situation qui devient difficile et d’éviter le déclin de leur activité.

 

Ce cycle s’est articulé autour d’une dizaine de participants ayant tous connu une première expérience d’entreprenariat et de trois soirées riches d’échanges et d’émotions.

 

Lors de la première soirée, les participants ont repensé et déterminé les 5 types de facteurs ayant contribués de manière significative au déclin de leur activité d’entrepreneur :

 

1. La gestion comptable et financière mais aussi l’accès au financement peut compromettre la prospérité d’une entreprise, voire renforcer sa précarité.
2. Le poids de l’activité d’indépendant sur la santé et le bien-être de l’entrepreneur.
3. Les coûts des loyers bruxellois trop élevés.
4. La gestion administrative et la bureaucratie sont un obstacle face auquel tous ne sont pas correctement ou suffisamment outillés.
5. Se déplacer à Bruxelles (la mobilité) est de plus en plus difficile.

 

Nos participants ont choisi, lors du second atelier, d’approfondir deux de ces thématiques, à savoir le poids de l’activité d’indépendant sur la santé et le bien-être de l’entrepreneur (et sa famille) et la gestion administrative.

 

Via deux exercices permettant de mettre en évidence ce dont nos entrepreneurs auraient eu besoin et les difficultés auxquelles ils ont été confrontés, plusieurs pistes de solutions concrètes se sont dégagées. Trois d’entre elles ont été développées et prototypées par les participants durant le 3ème atelier.

 

  • Des titre-services permettant aux indépendants de faire appel à une aide dans la gestion administrative quotidienne de leur entreprise.
  • Un ombudsman qui faciliterait la relation entre les indépendants et l’administration, et notamment en cas de conflit fiscal.
  • Un outil de support online à destination des indépendants de type helpdesk permettant de recevoir une réponse rapide, immédiate et en ligne pour toutes questions administratives et/ou de gestion quotidiens.

 

Cotant les trois idées en fonction de leur efficacité, de leur faisabilité et de leur originalité, c’est le principe de l’ombudsman qui a obtenu le score le plus élevé.

 

La suite ?

 

Nous ne nous arrêtons pas en si bon chemin ! BECI et le projet ReReB envisagent un second cycle afin d’approfondir les solutions imaginées par nos participants. Donnons vie à ces idées ! Nous ne manquerons évidemment pas de vous tenir informé.es. En attendant, nous tenons à remercier tous nos participants ReStarters d’avoir partagé leur expérience dans un esprit résolument généreux et constructif.

 

 

 

 

Ce cycle de cocréation n’aurait pas pu voir le jour sans la précieuse collaboration construite avec le programme ReStart de BECI et le financement d’Innoviris, l’agence régionale pour la recherche et l’innovation.

      

 

 

 

 

Category
Ateliers